Découvrez le RandoPass® et ses avantages exclusifs! GO!
Mon GR®

Le site de la
Randonnée Itinérante

GR® 65 de Condom à Aire-sur-l'Adour

Le Bas-Armagnac

On raconte que l'armagnac doit sa célébrité aux pèlerins de Saint-Jacques qui ne manquaient pas d'y goûter lors de leur passage à Condom, son premier port d'expédition. Les jacquets se chargèrent par la suite de faire connaître l'armagnac à travers toute l'Europe. La légende rapport enfin que l'armagnac naquit d'une larme divine tombée entre Pyrénées et Garonne.

Difficulté
0 1 2 3

4 jours

80,50 km

Départ
Condom

Arrivée
Aire-sur-l’Adour

Soyez le 1er à noter
 GR®  Parcours décrits  Hébergements
GR® 65

GR® 65 de Condom à Aire-sur-l'Adour

4 jours

80,50 km

DépartCondom

ArrivéeAire-sur-l’Adour

JOUR 1 De Condom à Montréal-du-Gers 17 km 4 h 15

1
Dans Condom, laisser le GR® de Pays Cœur de Gascogne sur la gauche et emprunter à droite la D 7. Au croisement, tourner à gauche et se diriger vers le monument aux morts. Prendre la rue Jean-Jaurès qui longe les allées. Passer devant le centre Salvandy (gîte d'étape). Redescendre la rue vers la place de la Liberté. Prendre la rue Buzon pour aboutir à un rond-point. Tourner à droite, franchir la Baïse sur le pont des Carmes. Tourner à gauche sur le chemin de la digue de la Baïse, passer derrière l’église Saint-Jacques (à 200 m, gîte d'étape La Gabarre), continuer sur la droite, traverser la D 931 et s’engager en face par le chemin piétonnier.
En voir +

JOUR 2 De Montréal-du-Gers à Eauze 16 km 4 h

8
Montréal-du-Gers est une des premières bastides de Gascogne (1289) bâtie sur un éperon rocheux, ancien oppidum celtibère ; place à arcades ; église du xiiie, restaurée au xviie siècle après sa destruction par Gabriel de Montgomery ; ruelles et maisons pittoresques, fortifications, mairie du xviiie, musée lapidaire.
Poursuivre jusqu'à la place de la Bastide, tourner à gauche sous les cornières.
Jonction avec le GR® 654 Est (voie de Vézelay).
Passer devant l’office de tourisme, franchir la porte fortifi ée qui jouxte l’église, tourner à droite ; 150 m après, bifurquer à gauche pour aboutir sur la D 15.
À 2 km au sud-ouest, site gallo-romain de Séviac (mosaïques, vastes thermes).
En voir +

JOUR 3 D' Eauze à Nogaro 20 km 5 h

14
Autrefois capitale de la Novempopulanie et colonie romaine, Elusa fut aussi une métropole religieuse, évêché au ive siècle ; un prieuré y fut fondé vers la fin du xe, rattaché à l'ordre bénédictin de Cluny. Les guerres de Religion lui furent particulièrement néfastes et Henri IV qui y fit de nombreux séjours n'y fut pas toujours bien accueilli. C'est durant la période révolutionnaire que la plus vieille église de la ville fut détruite. Wellington, à la poursuite des troupes du maréchal Soult, installe ses batteries à proximité du GR® 65.
De son passé agité mais glorieux, Eauze, actuelle capitale de l'Armagnac, a conservé quelques vieilles maisons à colombages (la maison dite de Jeanne d'Albret), des vestiges de remparts qui ceinturaient la ville et surtout l'église terminée en 1521 et que certains dénomment, peut-être abusivement, cathédrale. Il est curieux de noter que cet édifice remarquable à bien des points de vue (nef, clefs de voûte, revêtements divers provenant en droite ligne de l'ancienne cité gallo-romaine) est un résumé de l'histoire aussi bien religieuse que profane de la ville. Il y avait, jadis, un hôpital sous l'invocation de saint Jacques.
Après l’église, emprunter à gauche la rue Robert-Daury ; au croisement, prendre la direction Nogaro par la D 931, utiliser le côté gauche, sécurisé sur 500 m.

Descriptif

JOUR 1 De Condom à Montréal-du-Gers 17 km 4 h 15

1
Dans Condom, laisser le GR® de Pays Cœur de Gascogne sur la gauche et emprunter à droite la D 7. Au croisement, tourner à gauche et se diriger vers le monument aux morts. Prendre la rue Jean-Jaurès qui longe les allées. Passer devant le centre Salvandy (gîte d'étape). Redescendre la rue vers la place de la Liberté. Prendre la rue Buzon pour aboutir à un rond-point. Tourner à droite, franchir la Baïse sur le pont des Carmes. Tourner à gauche sur le chemin de la digue de la Baïse, passer derrière l’église Saint-Jacques (à 200 m, gîte d'étape La Gabarre), continuer sur la droite, traverser la D 931 et s’engager en face par le chemin piétonnier.
En voir +

JOUR 2 De Montréal-du-Gers à Eauze 16 km 4 h

8
Montréal-du-Gers est une des premières bastides de Gascogne (1289) bâtie sur un éperon rocheux, ancien oppidum celtibère ; place à arcades ; église du xiiie, restaurée au xviie siècle après sa destruction par Gabriel de Montgomery ; ruelles et maisons pittoresques, fortifications, mairie du xviiie, musée lapidaire.
Poursuivre jusqu'à la place de la Bastide, tourner à gauche sous les cornières.
Jonction avec le GR® 654 Est (voie de Vézelay).
Passer devant l’office de tourisme, franchir la porte fortifi ée qui jouxte l’église, tourner à droite ; 150 m après, bifurquer à gauche pour aboutir sur la D 15.
À 2 km au sud-ouest, site gallo-romain de Séviac (mosaïques, vastes thermes).
En voir +

JOUR 3 D' Eauze à Nogaro 20 km 5 h

14
Autrefois capitale de la Novempopulanie et colonie romaine, Elusa fut aussi une métropole religieuse, évêché au ive siècle ; un prieuré y fut fondé vers la fin du xe, rattaché à l'ordre bénédictin de Cluny. Les guerres de Religion lui furent particulièrement néfastes et Henri IV qui y fit de nombreux séjours n'y fut pas toujours bien accueilli. C'est durant la période révolutionnaire que la plus vieille église de la ville fut détruite. Wellington, à la poursuite des troupes du maréchal Soult, installe ses batteries à proximité du GR® 65.
De son passé agité mais glorieux, Eauze, actuelle capitale de l'Armagnac, a conservé quelques vieilles maisons à colombages (la maison dite de Jeanne d'Albret), des vestiges de remparts qui ceinturaient la ville et surtout l'église terminée en 1521 et que certains dénomment, peut-être abusivement, cathédrale. Il est curieux de noter que cet édifice remarquable à bien des points de vue (nef, clefs de voûte, revêtements divers provenant en droite ligne de l'ancienne cité gallo-romaine) est un résumé de l'histoire aussi bien religieuse que profane de la ville. Il y avait, jadis, un hôpital sous l'invocation de saint Jacques.
Après l’église, emprunter à gauche la rue Robert-Daury ; au croisement, prendre la direction Nogaro par la D 931, utiliser le côté gauche, sécurisé sur 500 m.

Bonnes adresses

Avis

Aucun commentaire
Soyez le premier à donner votre avis
Donnez votre avis