Facilitez-vous la rando avec RandoPass et GR @ccess ! GO!
Mon GR®

Le site de la
Randonnée Itinérante

GR® 654O de La Réole à Mont-de-Marsan

Cet itinéraire de sept jours sur le GR® 654 Ouest vers Saint-Jacques de Compostelle est une véritable mise au vert : au départ de la Réole, le randonneur traversera la campagne gasconne pour pénétrer jusqu'au cœur des forêts landaises, sur les pas des troupeaux transhumants.

Difficulté
0 1 2 3

7 jours

119,80 km

Départ
La Réole

Arrivée
Mont-de-Marsan

Soyez le 1er à noter
 GR®  Parcours décrits  Hébergements
GR® 654 Ouest

GR® 654O de La Réole à Mont-de-Marsan

7 jours

119,80 km

DépartLa Réole

ArrivéeMont-de-Marsan

JOUR 1 De La Réole à Auros 22,3 km 5 h 35

1
Ancien prieuré bénédictin (mairie). La galerie longeant le cloître s’achève par une grille en fer forgé sur un escalier à double révolution, orné d’une coquille Saint-Jacques. Il mène à l’esplanade sur la façade du prieuré.
Ancienne église prieurale Saint-Pierre (abside romane xiie).
Longer la façade du prieuré vue sur la Garonne. Sortir par la grille, face au château des Quatre-Sos  xiiie, forteresse souvent assiégée. Descendre l’escalier et passer sous la voie ferrée. Suivre les quais de la Garonne à gauche et franchir le pont suspendu menant au quartier du Rouergue. Rester sur le trottoir droit du pont.
En voir +

JOUR 2 D' Auros à Bazas 16,3 km 4 h

12
Église Notre-Dame xiiie-xive, ancienne église Saint-Germain-L’Auxerrois xie-xiie (privé), château baronnial xive-xviie, maison Fabas xvie, maison Mirambet xviie, arcades du marché xviie. Un circuit de découverte des orchidées de 1 à 2 km (« sentier botanique du coteau de Monaco »), géré par le CREN avec les amis des Orchidées d'auros, occupe un côteau argilo-calcaire à la sortie d'Auros. Une quinzaine d'espèces y sont protégées.
Longer l’église par la droite, descendre au cimetière et prendre le chemin à gauche  palombières : discrétion en période de chasse. Il plonge dans la vallée. Franchir le pont de bois (28 m) et poursuivre par la piste à droite. Elle conduit à un carrefour en T.
En voir +

JOUR 3 De Bazas à Captieux 17,2 km 4 h 15

18
La cité gasconne de Bazas naquit sur son oppidum il y a vingt-cinq siècles, aux confins de la forêt landaise. Dominant les ruisseaux Beuve et Saint-Vincent, elle devint à l’époque médiévale un bourg marchand protégé de remparts et érigé en siège d’évêché et de « jurade » du Duché d’Aquitaine. La cathédrale gothique Saint-Jean-Baptiste fut bâtie dès 1230. Jusqu’en 1789, les évêques de Bazas - dont le plus célèbre Arnaud de Pontac - préservèrent l’indépendance relative de la cité.
La tradition des Bœufs Gras remonte à 1283. Cette année là, Édouard Ier roi d’Angleterre et l’évêque de Bazas, décrètent que chaque 24 juin les bouchers fourniront un taureau au clergé. En échange, le Jeudi gras (dernier jeudi avant l’entrée en carême), ils pourront promener leurs bœufs décorés de rubans et fleurs dans les rues de la ville, au son de fifres et tambourins. Cette tradition est restée bien vivante.
Cathédrale xiiie-xive endommagée par les Huguenots en 1561, jardin du Chapitre (vestiges du 1er âge de fer et oppidum), remparts, poterne de la Brèche xiie-xive, Notre-Dame-de-Mercadilh, Maison de l’Astronome et Maison Pétiry xvie, moulin de la Glory et Maison d’Andrault xviie, ancien hôtel de ville, hôtel Bourriot, apothicairerie (collection de faïences de pharmacie) et hôtel de Pontac xviiie.
Circuit urbain médiéval.
Juste avant le parvis, entrer à droite dans l’impasse Théophile-Servière, descendre, puis emprunter la rampe Maurice-Lapièrre à droite. Poursuivre en face par la rampe du Pont-des-Arches et, après le virage, tourner à droite. Déboucher sur la D 932E9.

Descriptif

JOUR 1 De La Réole à Auros 22,3 km 5 h 35

1
Ancien prieuré bénédictin (mairie). La galerie longeant le cloître s’achève par une grille en fer forgé sur un escalier à double révolution, orné d’une coquille Saint-Jacques. Il mène à l’esplanade sur la façade du prieuré.
Ancienne église prieurale Saint-Pierre (abside romane xiie).
Longer la façade du prieuré vue sur la Garonne. Sortir par la grille, face au château des Quatre-Sos  xiiie, forteresse souvent assiégée. Descendre l’escalier et passer sous la voie ferrée. Suivre les quais de la Garonne à gauche et franchir le pont suspendu menant au quartier du Rouergue. Rester sur le trottoir droit du pont.
En voir +

JOUR 2 D' Auros à Bazas 16,3 km 4 h

12
Église Notre-Dame xiiie-xive, ancienne église Saint-Germain-L’Auxerrois xie-xiie (privé), château baronnial xive-xviie, maison Fabas xvie, maison Mirambet xviie, arcades du marché xviie. Un circuit de découverte des orchidées de 1 à 2 km (« sentier botanique du coteau de Monaco »), géré par le CREN avec les amis des Orchidées d'auros, occupe un côteau argilo-calcaire à la sortie d'Auros. Une quinzaine d'espèces y sont protégées.
Longer l’église par la droite, descendre au cimetière et prendre le chemin à gauche  palombières : discrétion en période de chasse. Il plonge dans la vallée. Franchir le pont de bois (28 m) et poursuivre par la piste à droite. Elle conduit à un carrefour en T.
En voir +

JOUR 3 De Bazas à Captieux 17,2 km 4 h 15

18
La cité gasconne de Bazas naquit sur son oppidum il y a vingt-cinq siècles, aux confins de la forêt landaise. Dominant les ruisseaux Beuve et Saint-Vincent, elle devint à l’époque médiévale un bourg marchand protégé de remparts et érigé en siège d’évêché et de « jurade » du Duché d’Aquitaine. La cathédrale gothique Saint-Jean-Baptiste fut bâtie dès 1230. Jusqu’en 1789, les évêques de Bazas - dont le plus célèbre Arnaud de Pontac - préservèrent l’indépendance relative de la cité.
La tradition des Bœufs Gras remonte à 1283. Cette année là, Édouard Ier roi d’Angleterre et l’évêque de Bazas, décrètent que chaque 24 juin les bouchers fourniront un taureau au clergé. En échange, le Jeudi gras (dernier jeudi avant l’entrée en carême), ils pourront promener leurs bœufs décorés de rubans et fleurs dans les rues de la ville, au son de fifres et tambourins. Cette tradition est restée bien vivante.
Cathédrale xiiie-xive endommagée par les Huguenots en 1561, jardin du Chapitre (vestiges du 1er âge de fer et oppidum), remparts, poterne de la Brèche xiie-xive, Notre-Dame-de-Mercadilh, Maison de l’Astronome et Maison Pétiry xvie, moulin de la Glory et Maison d’Andrault xviie, ancien hôtel de ville, hôtel Bourriot, apothicairerie (collection de faïences de pharmacie) et hôtel de Pontac xviiie.
Circuit urbain médiéval.
Juste avant le parvis, entrer à droite dans l’impasse Théophile-Servière, descendre, puis emprunter la rampe Maurice-Lapièrre à droite. Poursuivre en face par la rampe du Pont-des-Arches et, après le virage, tourner à droite. Déboucher sur la D 932E9.

Bonnes adresses

Avis

Aucun commentaire
Soyez le premier à donner votre avis
Donnez votre avis