Découvrez le RandoPass® et ses avantages exclusifs! GO!
Mon GR®

Le site de la
Randonnée Itinérante

Secrets de rando : le chemin de la Mâture sur le GR® 10

De tous les lieux chargés d'histoire dans les Pyrénées, le chemin de la Mâture sur le GR® 10, voie marquée dans la roche comme par le sabre d'un géant, est sans doute l'un des plus étonnant pour le randonneur qui s'y aventure. Retour sur la création de cette route vraiment pas comme les autres.

Des origines marines sous Louis XIV

Louis XIV passant sa flotte en revue à Dunkerque (1680). Peinture non datée de Hendrik van MinderhoutEn montant vers le Somport, à mi-paroi d'un ravin, une gouttière semble inviter le torrent du Sescoué à s'envoler jusque dans la vallée : c'est l'antique chemin de la Mâture, un fabuleux cadeau que les montagnards firent jadis aux marins. Pour comprendre les origines de cette invraisemblable construction humaine désormais emblématique du GR® 10, revenons quelques années en arrière, en 1661 plus exactement.

Cette date marque en effet la mort du Cardinal Mazarin et conséquemment la prise des pleins pouvoirs de Louix XIV en tant que gouverneur de la France. A cet instant, la Marine Royale se trouvait en piteux état, puisque seules une dizaine de vaisseaux de mer étaient en état de fonctionnement. A titre de comparaison, la Marine Anglaise comptait 157 navires ! Une incongruité absolue pour le roi qui souhaita donc que sa Marine devienne plus puissante afin de disposer d'un instrument de dissuasion en cas de conflit. 

C'est ainsi qu'en 1669, il créa le titre de secrétaire d'Etat à la Marine et nomma officiellement Jean-Baptiste Colbert à ce poste. Dès lors, ce dernier accompagné de son fils mobilisèrent des ressources humaines, matérielles et logistiques sans précédent qu'ils allaient bien souvent chercher à l'étranger. Mais, la guerre de Hollande se déclencha (1672) et entraîna des difficultés à s'approvisionner en bois du Nord, ils décidèrent de se tourner vers les réserves pyrénéennes, endroit doté d'innombrables forêts.

 Préparez votre itinéraire avec GR @ccess - abonnez-vous

Un chemin taillé dans le rocher

Chemin de la Matûre - crédit : AZAM Jean-Paul / HEMISLes années passèrent et la Marine Nationale devint l'une des plus puissante du monde. Mais les forêts disposant d'un bois adapté à la confection des navires s'épuisèrent, obligeant les autorités à exploiter d'autres forêts. C'est ainsi que l'ingénieur Paul-Marie Leroy décida de se pencher sur la forêt du Pacq, appartenant à la commune d'Etsaut. Nous sommes en 1771.

Les grands versants montagneux qui dominent donnent une impression flatteuse de la richesse sylvestre des Pyrénées Occidentales. Le paysage végétal de cette forêt est grandiose, mais Leroy se trouva vite face à un problème de taille. Exploitable, mais très difficile d'accès, il était impossible pour les bœufs de tracter les troncs d'arbres de 30 mètres de long et les faire passer par le col d'Arras. L'idée est donc venue de creuser un chemin dans la falaise de la vallée d'Aspe, profitant de l'aspect calcaire de cette dernière. 

Leroy a ainsi fait venir deux équipes disposées de part et d'autre de la falaise et se sont mises à creuser ! Seulement, ces hommes n'avaient aucune perspective globale afin d'estimer si les chemins allaient bien se croiser à un moment. Plusieurs ingénieurs les guidaient donc, de sorte que le chemin soit régulier et à pente douce. Un vrai travail de titan ! Par ailleurs, il était impératif de disposer d'une largeur minimale de 4 mètres, sans quoi les bœufs ne pouvaient prendre les virages de la falaise sans encombre. Une fois traversé cette colonne calcaire, les troncs longeaient le gave d'Aspe puis arrivaient à Oloron-Sainte-Marie pour terminer leur fastidieux périple dans les arsenaux de Bayonne. Le chemin de la Mâture, tirant son nom du fait qu'il servait au transport de mâts de bateau, fut achevé en 1772 et l'exploitation des arbres pour la marine en vallée d'Aspe s'achèva finalement 6 ans plus tard par épuisement de la ressource.

Après avoir été utilisé comme voie de transhumance, ce chemin permet aujourd'hui au GR® 10 une liaison plus directe entre les vallées d'Aspe et d'Ossau et au randonneur de parcourir un chemin empli de siècles d'Histoire. Vous pouvez d'ailleurs prolonger votre plaisir de découvrir cet itinéraire grâce à notre proposition de suggestion d'itinérance entre Sainte-Engrâce à Arrens-Marsous

Infos
pratiques

Accès 

À Etsaut, après avoir franchi le pont, tourner à droite et suivre l'ancienne route vers le sud. Juste avant le pont de Cebers, obliquer à gauche et continuer sur la rive droite du gave d'Aspe (panneau du Parc National des Pyrénées) par la petite route qui monte. Après 800 mètres, parvenir à un petit parking dans un lacet de la route. Ici commence le chemin de la Mâture.

Topoguide : La Traversée des Pyrénées - Pyrénées Occidentales (ref : 1086)

Topoguide GR® 10 - La traversée des Pyrénées - Pyrénées Occidentales

Adresses utiles

En savoir plus sur le GR® 10

Publié le 04/04/2018