Facilitez-vous la rando avec RandoPass et GR @ccess ! GO!
Mon GR®

Le site de la
Randonnée Itinérante

GR® 69 : la Routo

Le GR® 69 - La Routo, homologué sentier de Grande Randonnée en 2020, est un Itinéraire transfrontalier dont l'essence même est de valoriser les métiers, les produits et le patrimoine liés à la grande transhumance. Il relie Arles (Bouches-du-Rhône) à Borgo San Dalmazzo, dans la région du Piémont en Italie.

GR® 69 - La Routo

Descriptif

La transhumance au cœur du GR® 69 - La Routo

Derrière un sentier de Grande Randonnée se cachent des Hommes, profondément amoureux de leur territoire et désireux de le partager à un public enclin à le découvrir à travers une itinérance douce, dans le respect de son patrimoine et de l'identité qui lui est propre. C'est le cas du GR® 69 - La Routo, un sentier de Grande Randonnée, fruit d'échanges multiples entre plusieurs acteurs locaux, des années durant, qui ont abouti sur un itinéraire transfrontalier reliant la plaine de la Crau (Bouches-du-Rhône) à la vallée de la Stura (Italie) et qui a pour ambition de valoriser les pratiques liées à la transhumance et plus globalement à l'élevage pastoral.

Le GR® 69 - La Routo se développe en effet dans un environnement naturel et culturel fortement teinté par le pastoralisme. De la Provence aux Alpes, l’élevage transhumant a profondément marqué les territoires de son empreinte, léguant un patrimoine culturel considérable. Il s’agit de patrimoine mobilier (sonnailles, bâtons, manteaux, habitats rudimentaires liés au déplacement), immobilier (bergeries, cabanes, abris, abreuvoirs, chemins de transhumance et leurs aménagements : murets, bornes, fontaines...) et immatériel (savoir-faire, langue, paysages, animaux, races...). La transhumance est également très présente dans la peinture provençale, au travers des tableaux d’Emile Loubon, Théodore Jourdan ou Léo Lélée, ainsi que dans la littérature, dans les textes d’Alphonse Daudet, Frédéric Mistral, Henri Bosco, Marie Mauron ou encore Jean Giono.

Liens immuables entre les territoires

France, Bouches-du-Rhône (13), Saint-Rémy-de-Provence, fête de la transhumance. © Laurent Giraudou / HEMISLa transhumance fait partie des référents les plus profondément ancrés dans l’histoire et l’imaginaire des peuples du bassin méditerranéen et des montagnes qui l’entourent. Facteur d’identité, elle irrigue l’intérieur des terres et unit les populations de la côte à celles des montagnes. Grâce à elle, la Provence et la montagne alpine se nourrissent l’une de l’autre. Éleveurs et bergers ont su traverser l’histoire, tout en adaptant leurs savoir-faire aux évolutions de la société. La transhumance représente ainsi toujours un modèle de relation équilibrée entre l’homme, l’animal, le milieu naturel et le climat.

Aujourd’hui, la transhumance des troupeaux depuis les plaines de basse Provence vers les hautes vallées alpines se pratiquent exclusivement en camions. Seuls certains troupeaux qui hivernent dans le Var, les Alpes Maritimes ou les Alpes-de-Haute-Provence, continuent de cheminer à pied vers les alpages les plus proches. La transhumance est un phénomène économique essentiel dans le sud-est de la France, avec plus de 550 000 têtes qui estivent dans les Alpes, depuis le massif du Mercantour jusqu’à celui du Mont-Blanc. Au-delà de cette grande transhumance estivale, la plus emblématique, de nombreux éleveurs pratiquent d’autres formes de déplacements des troupeaux, qualifiés de nos jours d’estive locale ou de transhumance hivernale.

L'itinéraire proposé incite ainsi les randonneurs à prendre La Route, sur les pas des bergers originéraires des vallées du Piémont, qui, dans les traces de leurs ancêtres, émigrèrent jusque dans les années 60 vers la basse Provence et comprendre les organisations professionnelles agricoles : maison régionale de l'élevage, chambres d'agriculture, coopératives, …qui travaillent à la valorisation des produits locaux : viandes et fromages, vêtements en laine mérinos d'Arles et sambucana, …Les métiers de l'élevage sont également concernés puisque le GR® 69 - La Routo passe à proximité immédiate de deux principaux lieux de formation de la région SUD Provence-Alpes-Côte-d'Azur : l'école de bergers du Merle et le lycée agricole de Digne-Camejane.

Un itinéraire transfrontalier emblématique

Pour la partie française (un peu plus de 400 kilomètres), le parcours s’appuie sur les nombreux itinéraires existants, notamment les sentiers de Grande Randonnée déjà existants (GR® 653 Voie Aurélienne, GR® 406 Route Napoléon, GR® de Pays La Frontière Fortifiée, GR® de Pays Tour de l'Oronaye) et de Promenade et Randonnée, ainsi que les parcours VTT et équestres. Pour ce qui concerne la vallée de la Stura (près de 130 km), il emprunte une partie des sentiers Lou Viage (Le voyage, en occitan), itinéraire mis en place en 2012 par l’Unione Montana Valle Stura, permettant de découvrir les treize communes de la vallée.

L’ensemble de l’itinéraire, près de 540 kilomètres depuis Arles jusqu’à Borgo San Dalmazzo, est en cours d’aménagement : pose des balises de couleurs blanche et rouge qui sont la marque des sentiers de Grande Randonnée, des lames directionnelles portant le symbole de La Routo (une sonnaille stylisée), de mobilier d’information et d’interprétation, aménagement de quelques sections (pose de passerelles, ouverture ou réouverture de sentiers). Son lancement est prévu d’ici au printemps 2022.

Tracé du GR® 69 - La Routo

Carte GR

 Itinéraires  Suggestions  Parcours
GR® 69 - La Routo

GR® 69 : la Routo

Aucun élément

Infos pratiques

Longueur et étapes

GR® 69 - La Routo ► d'Arles à Borgo San Dalmazzo : 540 kilomètres en 33 étapes, environ 17 500 m de dénivelé positif.

1. Arles – Maussane 18. Le Vernet – Seyne-les-Alpes
2. Maussane – Aureille 19. Seyne-les-Alpes – Le Laverq
3. Aureille – Salon-de-Provence 20. Le Laverq – Méolans-Revel
4. Salon-de-Provence – Pelissanne 21. Méolans-Revel – Barcelonnette
5. Pelissanne – Eguilles 22. Barcelonnette – La Condamine-Châtelard
6. Eguilles – Aix-en-Provence 23.La Condamine-Châtelard – Saint-Ours
7. Aix-en-Provence – Vauvenargues 24. Saint-Ours – Col de Larche
8. Vauvenargues – Rians 25. Col de Larche – Bersezio
9. Rians – Vinon-sur-Verdon 26. Bersezio – Ferrere
10. Vinon-sur-Verdon – Valensole 27. Ferrere – Pontebernardo
11. Valensole – Riez 28. Pontebernardo – Sambuco
12. Riez – Saint Jurs 29. Sambuco – Vinadio
13. Sains Jurs – Bras d’Asse 30. Vinadio – Demonte
14. Bras d’Assse – Le Chaffaut 31. Demonte – Paraloup
15. Le Chaffaut – Digne-les-Bains 32. Paraloup – Valloriate
16. Digne-les-Bains – La Javie 33. Valloriate – Borgo San Dalmazzo
17. La Javie – Le Vernet  

 

Les départements traversés

  • 13 - Bouches-du-Rhône
  • 83 - Var
  • 04 - Alpes-de-Haute-Provence
  • Italie

Adresses utiles