Découvrez le Pass GR® et ses avantages exclusifs! GO!
Mon GR®

Le site de la
Randonnée Itinérante

GR® 65

Objet mythique de pèlerinage : le bâton de pèlerin

A Saint-Clet, en Bretagne, Milan réincarne le bois pour en faire des bâtons de pèlerin uniques depuis neuf ans.

Milan habite en Bretagne depuis 32 ans. Sa rencontre avec son voisin Lazare, magnétiseur et sculpteur, lui ouvre les yeux et lui fait découvrir la sculpture. Ce dernier lui a offert son premier morceau de bois, un Cyprès qui deviendra sa première œuvre, « Désir », exposée au Grand Palais (Paris) à l'occasion du salon d'automne, en 1991. Il associera dès lors cette nouvelle passion à son travail de paysagiste.Milan, sa femme et ses deux enfants, lors de leur arrivée à Saint-Jacques-de-Compostelle en 1998.

Une nouvelle étape est franchie en 1997 : Milan entreprend de faire le pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle.
Accompagné de sa femme, ses deux enfants, un cheval et une roulotte, il sillonnera les routes pendant six mois, une révélation qui l’incite à y retourner régulièrement. "J'ai effectué plusieurs fois le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle. C'est devenu pour moi une nourriture spirituelle essentielle à mon chemin de vie, comme la randonnée pédestre permet à chacun de retrouver le contact avec la terre, la nature, et les autres personnes partageant nos chemins".
A son retour, le déclic se produit : il deviendra sculpteur de bâtons de randonnée. Dorénavant, la sculpture est son activité à temps plein.

Le bâton, votre compagnon de route

Dans son atelier « Le bâton du pèlerin » à Saint-Clet (22260), il travaille les morceaux de bois, ramassés au fil de ses balades dans la nature. Selon son inspiration, il les modèle en suivant leurs formes et leurs vibrations. Il cherche l’âme, le caractère et l’esprit du bâton, cachés à l’intérieur de la branche brute.
Il travaille également à la demande de clients sur des symboles, décors ou gravures qu’ils souhaitent faire apparaître sur le bâton.
Pour Milan, « le bâton n’est pas qu’un simple accessoire de marche ». Il est un compagnon de voyages, un soutien au voyageur dans ses moments difficiles (montée difficile, mauvais temps…) comme dans les meilleurs (belles rencontres, beaux paysages…). Il est la « mémoire de nos différents pèlerinages ou randonnées », « un objet personnel de transmission symbolique ».
Pour ses bâtons, il utilise diverses essences d’arbres, très durs comme le buis, le houx, le chêne, l’acacia ou encore l’if. Ou des bois plus souples tels que le châtaignier, l’orme ou le frêne.
Vous pouvez les admirer dans une salle d’exposition contigüe à son atelier, abritant bâtons, sculptures et tableaux. Il y a quelques temps, l'artiste s’est lancé dans la sculpture des troncs d’arbres, encore enracinés. Il travaille à la demande chez des particuliers, entreprises ou collectivités.

 

Les bâtons de Milan. A droite, trois bâtons de Saint-Jacques-de-Compostelle.

Attribut du pèlerin

Ces bâtons, on en croise beaucoup sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle.
Le bâton du pèlerin ou bourdon du pèlerin, est l’attribut de saint Jacques le Majeur, apôtre de Jésus Christ à l’origine de la route du pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle. Il est souvent associé à la gourde, fabriquée avec de la calebasse et à la coquille des pèlerins de Saint-Jacques-de-Compostelle.

 

L’Atelier du bâton pèlerin, Keromen-Du – 22260 Saint-Clet
milan.atelier.du.baton-pelerin@orange.fr / http://www.batonpelerin.fr/index.php

 

 

 

 

 

 

Rédaction mongr.fr - 12/08/2016

Publié le 12/08/2016