Facilitez-vous la rando avec RandoPass et GR @ccess ! GO!
Mon GR®

Le site de la
Randonnée Itinérante

Reportage thématique

5 destinations rando pour changer d'air cet été

Qui n'a jamais rêvé de réaliser une randonnée au long cours tout en ne croisant que peu de monde ? Pour réaliser ce fantasme, exit les itinéraires largement fréquentés que certains vont même jusqu'à considérer comme étant des autoroutes, et place à des GR® encore trop peu méconnus … pour le plus grand plaisir de ceux qui les connaissent !

Amateurs de défis sportifs sur le GR® 20, vous aimerez aussi…

GR® 738 - Haute traversée de Belledonne

GR® 738 - Haute traversée de Belledonne © Franck GUIZIOU / HEMIS

Dans l'imaginaire commun, il est de bon ton de considérer le GR® 20 comme étant l'itinéraire le plus difficile de France, voire d'Europe. Il est vrai que ce GR® ne s'improvise pas et qu'il nécessite en amont une préparation importante pour ne pas déchanter en cours de route. Revers de la médaille, il n'est pas rare de voir pele-mêle de randonneurs se ruer sur cet itinéraire dont le succès dépasse largement  les frontières françaises. Si vous êtes à la recherche d'un itinéraire moins fréquenté, mais tout aussi sportif, nous avons ce qu'il vous faut. Cette solution porte le nom de GR® 738 - Haute traversée de Belledonne. Du long de ses 130 kilomètres et fort de ses 10 000 mètres de dénivelé positif et autant de négatif, il offre une chevauchée nord-sud complète au cœur d'un massif d'exception et s'invite dès lors très facilement dans le cercle très fermé des grandes traversées sportives ! Onze jours sont prévus pour le parcourir entre Aiguebelle (Savoie) et Vizille (Isère).

Exigeant, sauvage, sportif ›

Fans des paysages et ambiances du GR® 21, vous aimerez aussi…

GR® 210 - Sur les traces du Chasse-Marée

GR® 210 - Sur les traces du Chasse-Marée © Arnaud CHICUREL / HEMIS

De hautes falaises, blanches de craies ou ocrées d'argile, de vertes prairies encloses et souvent pentues en valleuses, il n'en fallait pas plus au GR® 21 - Littoral de la Normandie pour séduire le grand public et être désigné « GR® préféré des Français 2020 ». Il n'en faut également pas plus pour comprendre combien cette destination gagne en notoriété et attire les foules avides d'air au goût iodé que leur dispense la mer toujours proche. Mais la Normandie a bien d'autres cordes à son arc pour satisfaire le plus grand nombre. Parmi l'une d'elles, le GR® 210 - Sur les traces du Chasse-Marée, qui doit son nom au fait que cet itinéraire servait à livrer les bons produits de la mer jusqu'à Paris. Au départ de Dieppe, prospère port de pêche, les chasse-marée ralliaient ainsi Rouen et la capitale. L'arrivée se faisait aux toutes premières heures de la matinée par la bien nommée rue du Faubourg-Poissonnière ! Si cette « route du poisson » ne permet pas la découverte du littoral normand, elle vous assure de profiter pleinement des charmes et paysages variés de la Seine-Maritime.

Embarquer sur la route du poisson  ›

 Préparez votre itinéraire avec GR @ccess - abonnez-vous

Amateurs des traversées pyrénéennes et du GR® 10, vous aimerez aussi…

GR® 78 - Le chemin du piémont pyrénéen

GR® 78 - chemin du piémont pyrénéen. © Jean-Paul AZAM / HEMIS

On a souvent tendance à dire que l'option alternative au GR® 10, ce sentier qui traverse l'intégralité de la chaîne pyrénéenne de l'Atlantique à la Méditerranée, est la HRP (Haute Route des Pyrénées). Ce dernier, plus en altitude, parcourt carrément les crêtes frontières avec l'Espagne ! Dans les deux cas de figure, ces choix comblent sans surprise le randonneur averti. Mais dans ce match dans le match entre ces deux itinéraires (re)connus, on a souvent tendance à oublier le petit frère qui permet, lui aussi, de découvrir le riche patrimoine des Pyrénées en traversant de magnifiques paysages montagnards. Ce troisième larron, c'est le GR® 78 - Chemin du piémont pyrénéen. Moins en altitude que le GR® 10, il sait toutefois satisfaire aux envies d'évasion en se frayant un passage à travers les premières ondulations de ce massif d'envergure. Cerise sur le gâteau, il recèle même un passé jacquaire ! Prenant son départ à Carcassonne, ville hautement connue pour ses forfitications inscrites sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO, il clotûre son chemin à Saint-Jean-Pied-de-Port, ville étape du … GR® 10.

Sur les contreforts des Pyrénées ›

Amoureux des richesses patrimoniales et historiques du GR® 70 - chemin de Stevenson, vous aimerez aussi…

GR® 700 - Le chemin de Régordane

GR® 700 - le chemin de Régordane. © Christian GUY / HEMIS

Chaque randonneur qui a déjà croisé son chemin vous le dira : le GR® 70 - Chemin de Stevenson est une aventure humaine absolument incontournable à faire au moins une fois dans sa vie ! Cet itinéraire qui relie Le Puy-en-Velay à Alès se réalise traditionnellement accompagné d'un âne et offre une découverte de quatre régions aux tonalités bien marquées : le Velay, le Gévaudan, le Mont Lozère et les Cévennes. Face à cet itinéraire dont la notoriété dépasse là-aussi nos frontières, on oublie parfois qu'un itinéraire somme toute très complémentaire prend globalement la même direction, allant même jusqu'à se chevaucher fréquemment. Il s'agit du GR® 700 - Chemin de Régordane. Avec près de 3 600 mètres de dénivelé positif et 248 kilomètres de long, il est un sentier largement à la portée d'un marcheur moyen souhaitant découvrir l'itinérance. Et en plus des espaces sauvages qu'il permet de traverser, le chemin de Régordane suscitera également la curiosité du randonneur à travers son passé de chemin de pèlerinage. Un temps bien lointain, on classait même ce chemin comme le quatrième le plus emprunté derrière Compostelle, Rome et Jérusalem !

Percer le mystère de Régordane ›

Mordus des panoramas exceptionnels du GR® Tour du Mont-Blanc (TMB), vous aimerez aussi…

GR® 54 - Tour de l'Oisans et des Écrins

GR® 54 - tour de l'Oisans et des Écrins. © Johannes BRAUN / HEMIS

Depuis sa création en 1955, le TMB n'a cessé d'attirer le randonneur itinérant. Foulé chaque année par des dizaines de milliers de randonneurs, il offre un voyage à pied à saute-frontière entre la France, la Suisse et l'Italie tout en ayant constamment à portée de mirettes le toit de l'Europe : le Mont-Blanc et ses 4 696 mètres d'altitude. Fascinant donc, mais parfois un peu trop fréquenté, il existe une alternative à ce TMB. Certes un peu plus technique, mais c'est aussi un joli tour dans le massif alpin qui s'offre au randonneur qui le parcourt. Il s'agit du GR® 54 - Tour de l'Oisans et des Écrins. Situé en plein cœur du Parc national des Écrins, il offre de très jolis panoramas sur le massif des Alpes et met en prise avec des hauts lieux de l'alpinisme : La Meije, la Barre des Écrins, … des noms qui font rêver et leur vue voyager !

Aller là où les traditions perdurent ›



Rédaction MonGR - juin 2020

Publié le 17/06/2020