Facilitez-vous la rando avec RandoPass et GR @ccess ! GO!
Mon GR®

Le site de la
Randonnée Itinérante

GR 21, Littoral de la Normandie

Du Tréport jusqu'au Havre, cet itinéraire de 190 kilomètres vous fera découvrir le littoral de la Manche au gré de hautes falaises, blanches de craie ou ocrées d'argile, de vertes prairies encloses, et souvent pentues en valleuses. C'est le décor qui accompagne le randonneur tout au long du GR® 21, dans l'air iodé que lui dispense le vent de la mer toujours proche.

Difficulté
0 1 2 3

190,00 km

DépartLe Tréport

ArrivéeLe Havre

Soyez le 1er à noter

Carte GR

 Itinéraires  Suggestions
GR® 21

GR 21, Littoral de la Normandie

 

190,00 km

DépartLe Tréport

ArrivéeLe Havre

1
Ancienne bourgade de pêcheurs, à l’embouchure de la Bresle, devenue station balnéaire avec l’arrivée du chemin de fer. Funiculaire (panorama), église Saint-Jacques xvie (murs en damiers de grès et silex), poissonnerie municipale (1934).
Quartier des Cordiers (constitué d’une quinzaine de rues parallèles bordées de plus de 550 maisons bien visibles du haut du funiculaire) : gagné sur la mer et bâti au pied des falaises sur un lit de galets pour abriter les familles de pêcheurs. Trop pauvres pour pêcher au filet, ces Cordiers pratiquaient la pêche au moyen de cordes garnies d’hameçons, amorcés avec des vers de mer. Lors de la Seconde guerre mondiale, la construction du Mur de l’Atlantique provoqua la destruction d’une partie du quartier.
De la gare, partir à gauche quai Albert-Cauet. Franchir à droite la passerelle du port, prendre à droite le quai de la République et emprunter la seconde passerelle à droite. Suivre à droite le quai Carnot sur 200 m, puis monter à gauche par la rampe du Musoir. Gravir à gauche la série d’escaliers qui mène au calvaire et dépasser la gare supérieure du funiculaire réhabilité en 2006 ; gratuit. Longer le talus sur 600 m et arriver sur une plate-forme point de vue.
Les falaises de la Côte d’Albâtre constituées de couches sédimentaires (argiles, marnes et craie) for­ment un cordon de 130 km, les plus hautes culminant à 110 m. Au pied, on trouve peu de sable fin mais des cordons de galets issus de l’érosion des falaises. En s’effritant sous le poids de la roche et l’assaut des marées, les falaises libèrent des blocs de craie rapidement anéantis par la mer et des morceaux de silex plus résistants qui, à force d’être rou­lés par la houle, s’arrondissent pour former des galets.
2
Tourner à gauche, couper la D 126E et poursuivre chemin des Veillées. Au bout, se diriger à droite. Au Mesnil-Sorel, prendre le chemin à droite sur 400 m puis le chemin à gauche. Il descend dans Mesnil-Val. Continuer avenue du Val-Fleuri puis avenue du Val-Coquet à droite.
3
Emprunter la D 126E à gauche, la D 126 sur 100 m, l’avenue du Val-Heureux à droite, l’avenue de la Falaise à droite, la rue des Prévoyants à gauche et la rue de la Manche à droite. Descendre la rue de Chevington qui longe la falaise.
En voir +

Descriptif

1
Ancienne bourgade de pêcheurs, à l’embouchure de la Bresle, devenue station balnéaire avec l’arrivée du chemin de fer. Funiculaire (panorama), église Saint-Jacques xvie (murs en damiers de grès et silex), poissonnerie municipale (1934).
Quartier des Cordiers (constitué d’une quinzaine de rues parallèles bordées de plus de 550 maisons bien visibles du haut du funiculaire) : gagné sur la mer et bâti au pied des falaises sur un lit de galets pour abriter les familles de pêcheurs. Trop pauvres pour pêcher au filet, ces Cordiers pratiquaient la pêche au moyen de cordes garnies d’hameçons, amorcés avec des vers de mer. Lors de la Seconde guerre mondiale, la construction du Mur de l’Atlantique provoqua la destruction d’une partie du quartier.
De la gare, partir à gauche quai Albert-Cauet. Franchir à droite la passerelle du port, prendre à droite le quai de la République et emprunter la seconde passerelle à droite. Suivre à droite le quai Carnot sur 200 m, puis monter à gauche par la rampe du Musoir. Gravir à gauche la série d’escaliers qui mène au calvaire et dépasser la gare supérieure du funiculaire réhabilité en 2006 ; gratuit. Longer le talus sur 600 m et arriver sur une plate-forme point de vue.
Les falaises de la Côte d’Albâtre constituées de couches sédimentaires (argiles, marnes et craie) for­ment un cordon de 130 km, les plus hautes culminant à 110 m. Au pied, on trouve peu de sable fin mais des cordons de galets issus de l’érosion des falaises. En s’effritant sous le poids de la roche et l’assaut des marées, les falaises libèrent des blocs de craie rapidement anéantis par la mer et des morceaux de silex plus résistants qui, à force d’être rou­lés par la houle, s’arrondissent pour former des galets.
2
Tourner à gauche, couper la D 126E et poursuivre chemin des Veillées. Au bout, se diriger à droite. Au Mesnil-Sorel, prendre le chemin à droite sur 400 m puis le chemin à gauche. Il descend dans Mesnil-Val. Continuer avenue du Val-Fleuri puis avenue du Val-Coquet à droite.
3
Emprunter la D 126E à gauche, la D 126 sur 100 m, l’avenue du Val-Heureux à droite, l’avenue de la Falaise à droite, la rue des Prévoyants à gauche et la rue de la Manche à droite. Descendre la rue de Chevington qui longe la falaise.
En voir +

Infos pratiques

 
Adresses utiles :
 
FFRandonnée : ffrandonnee.fr - 01 44 89 93 93 - info@ffrandonnee.fr
FFRandonnée Normandie : normandie.ffrandonnee.fr - 06 60 64 51 28 - normandie@ffrandonnee.fr
FFRandonnée Seine-Maritime : seine-maritime.ffrandonnee.fr - 09 53 82 34 96 ou 06 33 49 52 45 - seine-maritime@ffrandonnee.fr
Seine Maritime Attractivité : seine-maritime-tourisme - 02 35 12 10 10 - contact@sma76.fr

Avis

Aucun commentaire
Soyez le premier à donner votre avis
Donnez votre avis