Découvrez le Pass GR® et ses avantages exclusifs! GO!
Mon GR®

Le site de la
Randonnée Itinérante

GR® 652 de Rocamadour à Villeneuve-sur-Lot

Des Causses du Quercy à la vallée du Lot

Démarrez votre itinérance en plein cœur du parc naturel régional des Causses du Quercy, dans le charmant village en bord de falaise de Rocamadour. 7 jours et 150 kilomètres plus tard, c'est dans la vallée du Lot que se terminera votre itinérance, entre collines vertes et boisées. Belle rando à vous !

Difficulté
0 1 2 3

7 jours

149,50 km

Départ
Rocamadour

Arrivée
Villeneuve-sur-Lot

Soyez le 1er à noter
 GR®  Parcours décrits  Hébergements
GR® 652

GR® 652 de Rocamadour à Villeneuve-sur-Lot

7 jours

149,50 km

DépartRocamadour

ArrivéeVilleneuve-sur-Lot

JOUR 1 De Rocamadour au Vigan 26,5 km 7 h

1
Le GR® 652, commun avec le GR® 6, quitte Rocamadour. Suivre, sur environ 3 km, la route qui monte sur la colline séparant les vallées de l’Alzou et de L’Ouysse. Laisser à droite un chemin à Pech-de-Teulon, et à gauche la route de Magès.
En voir +

JOUR 2 Du Vigan à Salviac 26 km 6 h 30

7
Centre équestre en été. Plan d’eau, piscine, location VTT.
Gourdon est la capitale de la Bouriane, aux confins du Quercy, voisine du Périgord Noir, elle assure la transition entre le causse de Gramat et la vallée de la Dordogne. Ville de la préhistoire comme en témoignent les peintures de la grotte de Cougnac, elle fut d’abord un castrum bâti sur un éperon avec château fort et remparts circulaires.
Cité au xive siècle, elle connut son apogée au xvie siècle grâce à la prospérité des tisserands et drapiers de l’époque. Gourdon s’illustra alors dans la résistance contre l’envahisseur anglais.
Du château et des remparts rasés au xviiie siècle, ne reste que la forme circulaire des promenades. Entrer par la porte fortifiée et remonter la rue de Majou pour observer la Maison du Sénéchal, l’Hôtel de ville du xviie et ses couverts voûtés, l’église gothique Saint-Pierre avec ses vitraux du xive et ses boiseries de l’époque baroque, la maison Cavaignac et sa porte classée monument historique.
Ne pas manquer le panorama de la butte du château, l’église des Cordeliers, la chapelle Notre-Dame-des-Neiges, l’église Saint-Siméon, la chapelle du Majou.
Depuis l’église du Vigan, prendre la petite route, plein ouest, qui traverse la commune vers le stade. Prendre à droite en direction du moulin du Pont, à droite sur 200 m, ensuite à gauche avant de franchir le ruisseau, et après 250 m à nouveau à droite. Emprunter la D 704 à gauche pour traverser de nouveau le ruisseau. La quitter pour une petite route à droite qui mène à la chapelle Notre-Dame-des-Neiges. De là, monter au nord-ouest vers Gourdon.
En voir +

JOUR 3 De Salviac à Frayssinet-le-Gélat 18,5 km 4 h 40

14
Grâce à sa situation sur la voie romaine Aurillac-Périgueux, la villa primitive de « Salvinius » se transformera progressivement en bourg important, Salviac.
Cette voie de communication permettra le développement de la ville et justifiera, par sa vocation de voie de pèlerinage vers Compostelle et Rocamadour, l’édification de l’église Saint-Jacques-le-Majeur au xiiie siècle. De style romano-gothique, elle peut accueillir 1 000 fidèles. Elle deviendra un lieu de pèlerinage sur le chemin de Compostelle. On venait y vénérer saint Eutrope ; ce pèlerinage donnait lieu à des indulgences.
Les souvenirs jacquaires sont encore là : la grande chapelle Saint-Eutrope, la statue de saint Jacques, le vitrail de saint Jacques devant la vierge de Saragosse, la lanterne des pèlerins, et à l’extérieur la borne jacquaire.
Dotée d’un riche mobilier baroque, l’église de Salviac et son mobilier, ainsi que ses vitraux du xive, sont classés Monuments Historiques.
à la sortie du bourg, la chapelle de l’Olme, construite à la Renaissance, a été aussi un lieu de pèlerinage sur le chemin de Saint-Jacques.
Pendant la guerre de Cent Ans, cette situation routière privilégiée permettra aux Anglais d’envahir le bourg de Salviac à plusieurs reprises. Les exactions des guerres de Religion et plus tard de la Révolution n’épargnèrent pas la ville.
Du château Rouge, château seigneurial construit à la fin du xive siècle, de style gothique avec arcs en accolade, il ne reste que des vestiges, et ses belles fenêtres Renaissance ont disparu.
Le château Lacoste est une forteresse aux tours en forme de poivrière. Sa tour carrée porte le nom de tour Saint-Jacques. Cette demeure du xiiie siècle serait le témoignage de la présence de l’ordre religieux des Hospitaliers de saint Jean de Jérusalem.
Le centre du bourg est marqué par une majestueuse fontaine du xve siècle.
Obliquer à droite dans la rue principale de Salviac ; 30 m plus loin, suivre à gauche une ruelle en montée qui conduit sur un plateau sauvage. Un large chemin de causse la prolonge et conduit au hameau de Pech Gaillard.

Descriptif

JOUR 1 De Rocamadour au Vigan 26,5 km 7 h

1
Le GR® 652, commun avec le GR® 6, quitte Rocamadour. Suivre, sur environ 3 km, la route qui monte sur la colline séparant les vallées de l’Alzou et de L’Ouysse. Laisser à droite un chemin à Pech-de-Teulon, et à gauche la route de Magès.
En voir +

JOUR 2 Du Vigan à Salviac 26 km 6 h 30

7
Centre équestre en été. Plan d’eau, piscine, location VTT.
Gourdon est la capitale de la Bouriane, aux confins du Quercy, voisine du Périgord Noir, elle assure la transition entre le causse de Gramat et la vallée de la Dordogne. Ville de la préhistoire comme en témoignent les peintures de la grotte de Cougnac, elle fut d’abord un castrum bâti sur un éperon avec château fort et remparts circulaires.
Cité au xive siècle, elle connut son apogée au xvie siècle grâce à la prospérité des tisserands et drapiers de l’époque. Gourdon s’illustra alors dans la résistance contre l’envahisseur anglais.
Du château et des remparts rasés au xviiie siècle, ne reste que la forme circulaire des promenades. Entrer par la porte fortifiée et remonter la rue de Majou pour observer la Maison du Sénéchal, l’Hôtel de ville du xviie et ses couverts voûtés, l’église gothique Saint-Pierre avec ses vitraux du xive et ses boiseries de l’époque baroque, la maison Cavaignac et sa porte classée monument historique.
Ne pas manquer le panorama de la butte du château, l’église des Cordeliers, la chapelle Notre-Dame-des-Neiges, l’église Saint-Siméon, la chapelle du Majou.
Depuis l’église du Vigan, prendre la petite route, plein ouest, qui traverse la commune vers le stade. Prendre à droite en direction du moulin du Pont, à droite sur 200 m, ensuite à gauche avant de franchir le ruisseau, et après 250 m à nouveau à droite. Emprunter la D 704 à gauche pour traverser de nouveau le ruisseau. La quitter pour une petite route à droite qui mène à la chapelle Notre-Dame-des-Neiges. De là, monter au nord-ouest vers Gourdon.
En voir +

JOUR 3 De Salviac à Frayssinet-le-Gélat 18,5 km 4 h 40

14
Grâce à sa situation sur la voie romaine Aurillac-Périgueux, la villa primitive de « Salvinius » se transformera progressivement en bourg important, Salviac.
Cette voie de communication permettra le développement de la ville et justifiera, par sa vocation de voie de pèlerinage vers Compostelle et Rocamadour, l’édification de l’église Saint-Jacques-le-Majeur au xiiie siècle. De style romano-gothique, elle peut accueillir 1 000 fidèles. Elle deviendra un lieu de pèlerinage sur le chemin de Compostelle. On venait y vénérer saint Eutrope ; ce pèlerinage donnait lieu à des indulgences.
Les souvenirs jacquaires sont encore là : la grande chapelle Saint-Eutrope, la statue de saint Jacques, le vitrail de saint Jacques devant la vierge de Saragosse, la lanterne des pèlerins, et à l’extérieur la borne jacquaire.
Dotée d’un riche mobilier baroque, l’église de Salviac et son mobilier, ainsi que ses vitraux du xive, sont classés Monuments Historiques.
à la sortie du bourg, la chapelle de l’Olme, construite à la Renaissance, a été aussi un lieu de pèlerinage sur le chemin de Saint-Jacques.
Pendant la guerre de Cent Ans, cette situation routière privilégiée permettra aux Anglais d’envahir le bourg de Salviac à plusieurs reprises. Les exactions des guerres de Religion et plus tard de la Révolution n’épargnèrent pas la ville.
Du château Rouge, château seigneurial construit à la fin du xive siècle, de style gothique avec arcs en accolade, il ne reste que des vestiges, et ses belles fenêtres Renaissance ont disparu.
Le château Lacoste est une forteresse aux tours en forme de poivrière. Sa tour carrée porte le nom de tour Saint-Jacques. Cette demeure du xiiie siècle serait le témoignage de la présence de l’ordre religieux des Hospitaliers de saint Jean de Jérusalem.
Le centre du bourg est marqué par une majestueuse fontaine du xve siècle.
Obliquer à droite dans la rue principale de Salviac ; 30 m plus loin, suivre à gauche une ruelle en montée qui conduit sur un plateau sauvage. Un large chemin de causse la prolonge et conduit au hameau de Pech Gaillard.

Bonnes adresses

Avis

Aucun commentaire
Soyez le premier à donner votre avis
Donnez votre avis